Touriscopie

RÉVOLUTIONS ARABES ET TOURISME

libye

Sous la plage, les pavés !  La révolte du monde arabe

 

Les révolutions en cours dans les pays arabes sont bien évidemment le sujet majeur de l’actualité, tant sur le plan purement politique que sur les plans économiques et tout simplement humains.

Ces mouvements auront en effet permis aux Européens de réaliser que sous les plages et les mers bleues, vivait une humanité à part entière, désireuse d’accéder elle-aussi à la liberté, des conditions de vie dignes, l’éducation, la culture et, espérons-le, les vacances pour tous ?

 

Bien que les processus de démocratisation soient plus longs que les discours sur la démocratie, il ne fait pas de doute que dans un moyen terme, des pays comme la Tunisie et l’Egypte pourront discuter d’égal à égal avec les investisseurs étrangers et les marchands de voyages, afin de pouvoir au moins se partager équitablement la manne touristique. Quant à la Libye, une fois le bain de sang asséché et les dictateurs évacués, peut-être pourra-t-elle avoir un avenir touristique conforme à la qualité de sa côte méditerranéenne, de son désert et de ses sites

archéologiques ?

      

Tandis que l’on espère que l’Algérie sera enfin visitable dans un climat pacifié et que le royaume chérifien saura éviter les événements extrêmes pour préserver les intérêts de son tourisme et en partager les recettes avec sa population.

Les révolutions quand elles aboutissent, ont donc des impacts indéniables sur l’activité touristique et l’on ne peut que s’en réjouir.

 

 Ce qui semble moins réjouissant en revanche, c’est l’empressement des voyagistes à renvoyer leurs clients dans les hôtels tunisiens et égyptiens, à coup de soldes et de  promotions spectaculaires, comme si ces destinations déjà victimes d’une braderie permanente en temps normal, avaient encore perdu de leur valeur. Le tout en plaidant la nécessité de relancer l’activité économique du pays pour secourir sa population.

 

 

Djerba à 289 euros, la Mer rouge à 350 ! Même quand on connaît les impératifs commerciaux des voyagistes, ajouter du mal au mal est-il une solution ? Pourquoi ne pas relancer ces destinations à leur juste prix afin de prouver la contribution des pays occidentaux au « printemps des peuples arabes » ?

      

De plus, bien que l’industrie touristique n’ait aucune responsabilité sur ce sujet, la vision des émigrés clandestins refoulés des côtes européennes est-elle compatible avec notre empressement occidental à courir passer nos vacances dans leur pays ?

…  Mais, entre justice et injustice, bons et mauvais pas, n’est-ce pas in-fine le prix du baril de pétrole qui rappellera que sous la plage et le sable, se cache le véritable pouvoir ?

 


egypte-revolte-game-over

 

SOMMAIRE 

 

VEILLE-MARCHÉS

 

Les « silver-clubbers » à la loupe : enquête parmi des retraités au Maroc

 

Le sujet a été suffisamment médiatisé pour que nul n’ignore les possibilités offertes par le Maroc aux retraités en mal de soleil et de « farniente ». Mais, derrière le stéréotype médiatique, qui sont plus exactement ces populations de seniors attirés par l’offre hivernale marocaine ?  Pour le savoir, nous avons fait le déplacement dans un club Framissima d’Agadir où 80% de la clientèle a dépassé la soixantaine. Une bonne occasion d’en savoir plus sur cette population extrêmement porteuse pour les saisons hivernales des villages de vacances du bassin méditerranéen.

 

 

On the road again ! Les camping-caristes à la fête

 

A quelques encablures d’Agadir, un autre type de population a aussi élu le Maroc comme destination hivernale. Mais, celle-ci est entièrement constituée de camping-caristes venus pour 80% d’entre eux, de France. Phénomène massif réunissant quelque 30 000 véhicules, la pratique du camping-car de longue durée pourrait bien concurrencer l’acquisition de biens immobiliers, jugée aujourd’hui périlleuse !

 

 

VEILLE-COMPORTEMENTS

 

Parents, écoles, copains : les pratiques culturelles des enfant sous influence

 

Dans son métier de consommateur de loisirs, l’enfant est à soumis à de multiples influences variables selon l’âge, le milieu familial, l’école mais également le genre. Grâce à des travaux plus nombreux et sérieux sur le sujet, sortant du cadre du marketing pour entrer dans celui de la recherche, nous vous proposons quelques données intéressantes permettant de mieux connaître les clientèles touristiques dans leur diversité.

 

Filles et garçons : goûts innés ou acquis ?

 

Si les pratiques culturelles des filles et garçons restent très pérennes d’une enquête à l’autre, soulignant les différences entre eux avec la même permanence depuis des années, exception faite du numérique qui a en partie changé la donne, se pose donc la question du genre. Devient-on femme ou sommes-nous femme à la naissance ?

 

 

VEILLE-TENDANCES

 

Les créatifs culturels » : un groupe d’influence omniprésent

 

Inventé il y a une dizaine d’années aux USA à l’issue d’une vaste étude sociologique, le terme de « créative culturels » ne tire pas son existence d’une quelconque fiction. Ces individus sont en fait désormais partout et ils sont nombreux. Aux USA seuls, on évalue leur nombre à 50 millions. De plus, ils exercent une influence considérable sur la société occidentale. Une bonne raison de les découvrir !

 

Consommation : le divorce entre vendeur et acheteur

 

D’une année sur l’autre, depuis 21 ans, l’Observatoire mis en place par Cetelem porte un regard averti sur la consommation et sur ses évolutions. Alors que 13 pays sont désormais observés, des tendances majeures révélées il y a deux décennies se confirment. C’est le premier enseignement. Mais, quelques nouveautés émergent… Crise et internet obligent !

 

 

VEILLE-STRATÉGIES

 

« Be happy » ! Les petits plaisirs à l’épreuve des neurosciences

 

A longueur d’année, les recherches sur le cerveau s’enrichissent de nouvelles expériences réalisées souvent à très grande échelle par des laboratoires universitaires du monde entier. Ainsi, les sciences cognitives consacrent une grande partie de leurs travaux aux mécanismes cérébraux menant à des émotions positives, en particulier à ce que l’on appelle le plaisir.

Marchands de bonheur, les professionnels du tourisme et des vacances, pourraient s’y intéresser de plus prés. Celles-ci valident bon nombre de leurs intuitions et de leurs réalisations, tout en les aiguillant aussi vers d’autres pistes…

 

 

VEILLE-PRODUITS

 

 

Néologisme, néo tourisme : l’évolution touristique à travers les mots

 

Chaque année apporte son lot de nouveautés. N’échappant pas à la règle, les années 2000 ont en partie bouleversé le vocabulaire touristique, notamment grâce à l’avénement de l’internet dont la première contribution a été la création de l’e.tourisme. Mais, internet n’est pas le seul producteur de nouvelles expressions ! Dés le début du nouveau millénaire, bon nombre de constructions verbales empruntées au dictionnaire anglais, ont vu le jour, soulignant l’émergence d’une nouvelle offre, de nouvelles tendances, de nouveaux segments de clientèles.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.