Touriscopie

LES LENDEMAINS QUI DÉCHANTENT

 

tourisme-manifestations.jpg

Octobre 2011. Numéro 140

 

 Les lendemains qui déchantent

Le mois qui vient de s’écouler n’a pas été porteur d’excellentes nouvelles. Les révolutions arabes n’ont pas accouché des démocraties attendues avec impatience par leurs protagonistes et par des pays occidentaux pressés de reprendre le cours de leurs affaires tout en respectant leur éthique républicaine.

En Tunisie, plus qu’ailleurs, on s’inquiète d’éventuels retours en arrière alors que le parti Ennahda vainqueur des élections n’a de cesse de rassurer sur ses bonnes intentions et sur sa volonté de relancer l’industrie touristique qui emploie deux millions de personnes !

En Egypte, on tente d’éviter les vagues et de faire bonne figure en espérant que les touristes occidentaux ne prêteront pas attention aux tensions qui opposent les différentes communautés politiques et religieuses. Tandis que la Lybie, non dépendante du tourisme, a clairement annoncé la couleur de son avenir : la couleur verte.

Certes, tout n’est pas perdu pour l’industrie touristique, mais rien n’est gagné non plus de ce côté de la Méditerranée.

De l’autre, l’Europe continue de séduire et d’attirer le gros des légions touristiques occidentales charmées par sa diversité.  De plus, sa population reste très majoritairement à l’intérieur de ses frontières. Et, il n’est  guère prévu que les choses changent de si vite.

En somme, malgré les soubresauts politiques et économiques, les grandes lignes ne bougent pas vraiment. L’industrie touristique européenne fonctionne selon ses grands classiques, tentant tout de même de scruter l’avenir et de voir se profiler des bouleversements majeurs.

Mais, il semblerait que l’on se trompe parfois d’instruments de prévisions et qu’à trop vouloir prendre en considération les évolutions statistiques, on reste dans le creux des vagues lourdes, notamment celles de la démographie qui en permanence modifient les modes de vie des Occidentaux donc leurs désirs touristiques.

Avec 7 milliards d’habitants et bientôt 9, la planète a du souci à se faire sur le plan de ses ressources. Mais, avec par exemple, 50% des femmes de plus de 65 ans, vivant seules, ou 20% des jeunes au chômage, l’industrie touristique a sans doute quelques initiatives exemplaires à prendre.

 

 Veille-comportements

 Hédonisme pour tous : le principe de plaisir s’étend

Bien que les Français soient enclins à la déprime, ils ne sont pas aussi résignés qu’ils en ont l’air. Au contraire, la « happyness-attitude », en plus d’un demi-siècle, a gagné toutes les générations, faisant des valeurs plaisir et bien-être les grandes gagnantes de nos conduites. Un tournant majeur servant bien évidemment la cause de l’industrie des loisirs et du tourisme.

 

Le « blues » des voyageurs : de la démarche politique à une démarche durable

Le voyage compterait-il résolument dans la palette des ingrédients du bonheur ? Rien n’est moins sûr. Le rêve est en train de s’effriter. Ils sont en effet nombreux à en nier les bienfaits et à opter pour la sédentarité. Sont-ils à l’avant-garde d’une simple posture de distinction ou les révélateurs des nouveaux maux qui minent le voyage ?

Voici une brève analyse de ces nouveaux discours attentant au sens du voyage, mais œuvrant sans le savoir ni le vouloir, dans le sens du tourisme durable !

 

Veille-Marchés

L’art d’être grands-parents : l’intergénérationnel est-il un marché ?

Depuis quelques années, il n’est plus question que de vacances intergénérationnelles. Et surtout de vacances partagées entre grands-parents et petits enfants ? Qu’en est-il exactement ? Nous revenons une nouvelle fois sur le sujet, muni de nouvelles données capables de rétablir la réalité du marché.

 

Veille-Prospective

Les futurs possibles : la prospective en question -2 fiches-

Aujourd’hui, le présent semble avoir perdu de son importance. Le futur seul intéresse. Comme si savoir lire l’avenir constituait une preuve de sérieux,  les prospectivistes à court et moyen terme, se déchaînent, précédés par des sondeurs dont le propos est de faire de l’information avec de l’anticipation.

N’échappant pas à la règle, le secteur touristique veut aussi jouer aussi les devins. Mais, quelle fiabilité accorder à des pronostics qui oscillent entre science fiction, divination et arithmétique.

 

Le « lab » du baby-boom

Parmi les générations les plus innovantes, et de loin, les baby-boomers –encore eux- tiennent toujours la corde ! De plus en plus d’ailleurs, car chaque année, des cohortes de plus en plus nombreuses arrivent à la retraite et refusent par la même occasion, de calquer leurs futures années sur le modèle de leurs parents qui arrivaient à la fin de leur carrière professionnelle, usée et fatiguée.

 

Décrypter l’avenir grâce à l’observation des jeunes-2 fiches-.

Suivre l’évolution des générations, notamment de la jeunesse, constitue  l’un des meilleurs moyens de rendre l’avenir plus lisible ! Quelles sont les valeurs des 16-29 ans aujourd’hui ? Comment voient-ils l’avenir ? Comment le géreront-ils ? Autant de questions auxquelles l’enquête « Jeunesse du monde » réalisée dans 25 pays sur les cinq continents, a tenté de répondre, nous permettant par la même occasion, d’ausculter le futur.

 

Veille-Produits

Bien-être : cap sur l’ego

Bien que les Français soient enclins à la déprime, ils ne sont pas aussi résignés qu’ils en ont l’air. Au contraire, la « happyness-attitude », en plus d’un demi-siècle, a gagné toutes les générations, faisant des valeurs plaisir et bien-être les grandes gagnantes de nos conduites. Un tournant majeur servant bien évidemment la cause de l’industrie des loisirs et du tourisme.

 

Eloge de la course : le grand retour du Marathon

Après les années fluo durant lesquelles il était de bon ton de faire son jogging au vu et au su de tous, histoire de les convaincre et de se convaincre de son dynamisme et de sa bonne santé, le jogging bien que toujours populaire, s’est départi de son caractère ostentatoire. Pratique relativement anodine bien que très athlétique, il n’en a pas moins contribué à créer une catégorie de coureurs inédite : les nouveaux marathoniens qui, partout dans le monde, s’adonnent à leur passion suivant un calendrier de plus en plus détaillé !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.