Touriscopie

UN TOURISME REVALORISÉ

IMG 0349

TOURISCOPIE. Décembre 2012-N° 152-153 

Quand un magazine grand public sérieux comme Alternatives économiques signale à ses lecteurs que le tourisme pourrait sauver l’emploi, le landerneau touristique est en émoi. Enfin, quelqu’un ose expliquer tout haut ce que nous savons tout bas, à savoir que l’industrie touristique est pourvoyeuse non seulement de bien-être mais aussi d’emplois donc de richesses. Pour preuve, le prochain Louvre de Lens qui devrait créer plusieurs centaines d’emplois et permettre de régénérer le bassin minier du nord durement frappé il y a 40 ans par une catastrophe minière. Pour autre preuve, les 300 emplois d’avenir signés par VVF Villages ou, beaucoup plus loin, les 9000 postes créés par le nouvelle architecture phare de Singapour : le Marina Bay Sands…

En ces temps moroses qui continuent de voir les plus favorisés projeter leurs voyages de fin d’année sur des destinations long courriers alors que les moins favorisés vont tout simplement devoir restreindre leurs déplacements mais aussi les cadeaux sous le sapin, le secteur touristique aurait-il trouvé des défenseurs ? La question est complexe. Car le tourisme de masse dont l’image a totalement envahi l’iconographie contemporaine  n’est pas exempt de défauts. La cause est entendue. Elle l’est d’autant plus pour nous Français, que ces dernières semaines ont été marquées par de violentes contestations du projet d’aéroport de Notre Dame-des-Landes.  Quant à la ligne à grande vitesse  Lyon-Turin, elle ne perd rien pour attendre. Les troupes sont mobilisées !

Harcelé par ses détracteurs, au nom du dieu écologie, le secteur touristique a parfois du mal à passer entre les gouttes hostiles des partisans d’un autre système de société qui rêvent de planter des choux sur l’emplacement des futurs tarmacs. Car, c’est bien de cela qu’il s’agit. Deux conceptions du monde font feu de tout bois pour imposer leurs visions de l’avenir. D’une part, on continue comme avant, de l’autre, entraînés par les têtes les mieux pensantes de notre intelligentsia, on cherche le changement pur et simple de système, en faisant en partie l’impasse sur l’industrie touristique, ses routes et ses avions. Or, les grandes avancées de l’humanité ont toujours été dues au progrès des transports et de la communication !

Plaider pour le développement touristique n’est pas simple. Plaider pour le développement de la culture ou des sports l’est beaucoup plus. Pourtant, les trois sont liés et le bonheur de ce monde l’est sans doute aussi.

Voilà pourquoi les 30 ans de l’Agence Nationale des Chèques Vacances ont aussi constitué l’un des grands moments de ce mois passé. Transformé en vacancier, le touriste est décidément plus présentable !

Sommaire

VEILLE MARCHÉS

2012 : la drôle d’année : état des lieux et prospective

Les observateurs n’en démordent pas : aprés une année 2011 mitigée, 2012 devrait se révéler un meilleur cru avec in fine une croissance en volume de 3.5% tirée par l’Asie-pacifique et l’Europe de l’Est. Les dépenses touristiques devraient aussi croitre de 4,5%. Mais, selon les prévisions d’Euromonitor, tous les continents ne consommeront pas de la même façon…
 

 La détresse des familles « solos » : des familles pas comme les autres

Pour tenter de remédier à la baisse des départs en vacances désormais chroniques dans notre pays, la ministre du Tourisme a décidé de lancer deux chantiers sur deux grandes catégories de population durement affectées par ce fléau : les jeunes et les familles monoparentales dont le nombre ne cesse de croître et dont la fragilité ne cesse de se confirmer, en dépit d’une imagerie constituée par des célibattantes à qui tout réussit !

 

VEILLE COMPORTEMENTS

La société ordinaire et ses frustrations : pourquoi avons-nous besoin de vacances ? -2 fiches-

Quand on est opérateur touristique, il va de soi que l’on a pour mission principale de reprendre en mains ses clients et de les soulager de leur fatigue et de leur stress. Bien qu’admise, cette mission quasi sacerdotale dispense la plupart des opérateurs de se pencher sur l’état physique et moral réel de leurs clients. Et pourtant, ils auraient beaucoup à en apprendre…

De la complexité humaine : mémoire et imagination brouillent le récit touristique

Nul n’ignore que le bouche à oreille constitue le meilleur outil de communication et de promotion d’une destination ou d’une formule de vacances. En somme, le récit de voyages tel qu’il est pratiqué par chacun d’entre nous est tout à fait à même d’influencer autrui. Mais attention, la mémoire suit d’étranges circuits et fait de l’individu, donc du touriste, un être beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît.

 

VEILLE TENDANCES

L’insoutenable légèreté des choses : fluides, mobiles, éphémères

Tandis que le terme de « durable » scande ses diktats et s’impose à tous les secteurs, un adjectif totalement antagoniste est en train de gagner du terrain. Il s’agit du terme d’éphémère qui, pourtant ne lui est en rien contradictoire.

Face à un avenir incertain, les équipements touristiques comme les autres, doivent se résoudre à ne pas encombrer le paysage et à avoir un destin fugace… L’hôtellerie telle que nous l’avons entrevue lors du dernier salon Equip Hotel donne le la !

Astrologie et voyages : une grille de lecture à étudier

L’astrologie est depuis toujours, et dans toutes les civilisations,  un instrument de connaissance de soi. Elle nous apporte de nombreux renseignements sur notre caractère, nos aptitudes, nos potentiels,  ainsi que sur notre relation au monde extérieur. Mais ce n’est pas tout ! Certains points du thème de naissance peuvent également nous éclairer sur notre attitude face aux voyages et à l’étranger, et sur la façon dont nous allons vivre nos déplacements. Si, peu de professionnels du tourisme ont recours à l’astrologie pour conseiller des destinations à leur clientèle, elle n’en reste pas moins un outil très pertinent pour concevoir un voyage individuel.

Restauration : l’adaptation nécessaire aux nouvelles habitudes

En évolution permanente, voire en révolution, le monde de la restauration se montre relativement réactif à l’air du temps. Toutes les semaines, les magazines spécialisés font état d’une ouverture, d’un nouveau concept architectural, d’une nouvelle tendance alimentaire. Les murs changent, l’assiette également.  Mais, ce changement ne suffit pas à colmater le mal profond que représentent la crise économique, le grand retour du goût et de la demande de plaisir ainsi que celle de nouveauté.

 VEILLE PRODUITS

Le tourisme coréen mise sur la K.pop : les performances d’une stratégie musicale

La grande majorité des Français ont probablement découvert le phénomène devant leurs écrans de télévision, au cours de l’émission Envoyé spécial. Un phénomène sidérant, mais qui en dit de plus en plus long sur la détermination de l’Asie à conquérir les touristes de notre vieil Occident via des expressions culturelles « mineures » mais spectaculaires ! Peut-on en faire autant ?

Tourisme sexuel : le fléau s’intensifie

Ces prochaines années, le Brésil sera mis à l’honneur avec la tenue de trois évènements sportifs majeurs : La Coupe des confédérations en 2013, la Coupe du monde de football en 2014, et les Jeux olympiques en 2016. Si ces évènements favorisent la venue de touristes du monde entier et génèrent des retombées économiques importantes pour le pays organisateur, ils mettent également en lumière un tourisme aux conséquences beaucoup plus néfastes, le tourisme sexuel impliquant des enfants. Pour prévenir ces crimes, l’ECPAT (Association de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales), la Fondation Scelles et le SESI (Service social de l’industrie du Brésil), ont récemment tenu une conférence internationale à Paris afin d’alerter l’opinion sur les liens entre les évènements sportifs et une forme de tourisme constituant un véritable fléau.

LE TOURISME CRÉATIF : CONFÉRENCE PARIS DU 6 ET 7 DÉCEMBRE 2012

 

Nous profitons de cet envoi pour vous transmettre un compte rendu de la Conférence internationale sur le tourisme créatif, organisé par la Mairie de Paris, l’ADCEP, dont Touriscopie a assuré la conception du programme et l’animation :

 

conf tourisme creatif ©adcep

photo de gauche à droite  : Laurent Queige, Garry White, Greg Richards, Josette Sicsic

« LE TOURISME CULTUREL SERA CRÉATIF OU NE SERA PAS ! »

 

La principale conclusion que l’on puisse tirer de cette conférence qui faisait suite à celle de Barcelone organisée en 2010, est la suivante : le tourisme culturel sera créatif ou ne sera pas !

… Aprés une longue série d’interventions trés diverses, portant sur toutes sortes de thèmatiques liées au tourisme créatif mais aussi au touriste créatif, ainsi qu’à des initiatives inédites en France comme les Maker Faires, véritables rencontres créatives…  les intervenants venus de 7 pays européens : Espagne, Autriche, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Irlande, Italie ont conclu à la nécessaire évolution du concept vers un tourisme de plus en plus personnalisé, capable de créer du lien entre populations locales et populations touristiques.

Elargissant le sujet à toutes les formes de créativité, rappelant que l’apparition de la population des Cultural Creatives parmi les sociétés occidentales, insistant sur la contribution des technologies et surtout de l’internet dans la créativité contemporaine, puisant des exemples nombreux dans les territoires, les petits et grands espaces comme les cafés, les événements comme la Fête de la Musique ou Marseille-Provence 2013…

Cette conférence a surtout contribué à souligner que les mutations en cours en Occident vont toutes dans le sens d’un décloisement des secteurs, d’un éclatement des normes, d’une hybridation du monde et surtout d’une prise de pouvoir des touristes sur leur tourisme…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.