Touriscopie

LAISSEZ NOUS REVER

TOURISCOPIE. N° 155. Février 2013

 

plage-paradisiaque-4

Si l’économie réelle table sur une croissance zéro, et si l’industrie touristique occidentale n’a pas le moral au beau fixe, l’ « économie » de la connaissance si elle était quantifiable, tablerait pour sa part sur des records !

Les Echos par exemple viennent de mettre en ligne des données concernant la situation économique de la quasi majorité des pays de la planète. Et bien entendu, ces données consultables à la minute et ouvertes à tous sont gratuites. Comme celles de n’importe quelle entreprise publique ou privée d’ailleurs, comme celles de l’Insee, l’Ined, comme celles d’Eurostat, de l’Onu, de la Banque mondiale, de l’OMT… Et pour qui est polyglotte, le tsunami d’informations disponibles sur le Web atteint des sommets.

… L’heure de ce que l’on nomme les « open data » ou « big data » a bel et bien sonné, constituant l’une des révolutions les plus importantes de ce millénaire. Oui, nous pouvons tout savoir. Oui, nous sommes connectés en permanence à une bibliothèque planétaire. Oui, la connaissance qui plus est, en temps réel, est à portée de clicks. Mais, en sommes nous conscients ? Et qu’allons nous faire de cette manne ?