Touriscopie

AU DELA DE LA GRANDE HISTOIRE

TOURISCOPIE. N° 166. MARS 2014

 images

  Les tout récents grands événements ayant marqué l’actualité sont plus éloquents qu’ils n’y paraissent. Pour qui sait lire entre les lignes, l’annexion de la Crimée par un président russe sans scrupules démontre que la carte du monde n’est pas aussi stable qu’on ne les croie et que les institutions internationales n’effraient pas grand monde. Elle nous dit cependant aussi que la Crimée, Côte d’Azur de l’ex. Union Soviétique, est peut être prête à renouer avec sa vocation touristique historique… Mais, mauvaise nouvelle, les mesures de rétorsion de l’U.E contre la Russie pourraient priver bien des destinations de leurs touristes russes…

Quant à la disparition d’un avion et de ses 250 passagers, elle nous apprend que bien que l’on soit traqué par les puces de nos téléphones portables et cartes de crédit, nous n’en sommes pas moins susceptibles de nous faire happer par de mystérieux trous noirs… Elle nous dit aussi que des touristes chinois visitent désormais massivement la Malaisie. Laquelle multiplie ses efforts promotionnels vis à vis de ce marché. Mais désormais, les choses seront sans doute plus compliquées.

Dans un autre genre, la mise en place d’une journée de circulation alternée afin de lutter, avec retard certes, contre les micro particules d’une pollution atmosphérique endémique, en dit beaucoup sur les menaces environnementales sur la santé publique. En filigrane, cette mesure soulève les problèmes d’une capitale en proie à une circulation abusive à laquelle les autobus de tourisme ne se privent pas de contribuer. On le redécouvre ! Tandis que les touristes se voient confrontés à un nouveau danger. Les émeutes qui secouent Istanbul et ont secoué Bangkok sont aussi les signaux perpétuellement au rouge émis par des destinations au fort potentiel touristique mais dans lesquelles la démocratie peine à s’installer… Doit-on les fréquenter ?

Enfin, les rocambolesques mésaventures d’écoutes officielles et officieuses, nous révèlent l’omni puissance des médias dans un concert de plus en plus cacophonique et, au second degré, nous en dit très long sur une autre démocratie malmenée. La nôtre ! Quant aux élections municipales boudées par les citoyens, ne traduisent-elles pas également la menace qui plane sur une société où entre élite et population, la rupture semble consommée. Pour preuve, parmi les petites informations, auxquelles, on ne fait plus guère attention, la série noire des suicides au travail continue.

… En quelques jours,  quelques événements produits par la grande histoire, sur médiatisés par une presse en quête de sensationnel, peuvent donc se révéler très éloquents sur une autre histoire, celle que l’industrie touristique écrit patiemment à l’échelle mondiale. Mais, en ayant à composer tant bien que mal avec des drames, des péripéties et des retours en arrière nuisibles à son développement… Qui l’aurait cru ?

SOMMAIRE

VEILLE MARCHÉS

L’explosion du tourisme asiatique en Asie : Mutations et cauchemar ?

Ce n’est plus un secret pour personne : c’est désormais l’Asie qui enregistre les plus belles croissances touristiques. Nouveau terrain de jeu d’une population dans laquelle la Chine et l’Inde pèsent à elles seules trois milliards d’humains, le continent doit donc faire face à des phénomènes de massification connus, mais qui seront sans aucune commune mesure avec ceux que vit l’Europe… Comment va-t-on les gérer ?

 Indonésie : le nouveau dragon asiatique : Caractéristiques économiques, politiques et culturelles

 L’Archipel indonésien est devenu en une dizaine d’année, l’une des grandes puissances économiques émergentes d’Asie, talonnant ses voisins chinois et indien. Avec une croissance forte et constante, une stabilité politique acquise et une soif d’entreprendre à toute épreuve, le pays aux 17 500 îles voit émerger une classe moyenne de plus en plus importante, avide de voyages et de consommation. Retour sur une incroyable renaissance.

Les visages pluriels des diasporas touristiques : Entre tourisme affinitaire et identitaire – 2 fiches-

Un peu partout dans le monde, des destinations touristiques vivent en grande partie du retour au pays de leurs populations immigrées à l’étranger. Connu le phénomène est pourtant encore très peu analysé. Excepté par quelques destinations qui se sentent plus concernées que les autres et exploitent savamment la situation…

VEILLE TENDANCES

Accueil : une maladie honteuse à la française : Les causes profondes d’une anomalie touristique

 Inutile de revenir sur les multiples méfaits du mauvais accueil à la française.  Le problème fait partie des maladies chroniques du tourisme hexagonal. Une de ces maladies que l’on tente de soigner, à intervalles régulières, quasiment en cachette comme si la maladie était honteuse. L’est-elle vraiment ? En partie. Car, au delà de causes techniques et professionnelles évidentes, les faiblesses de l’accueil touristique par certains professionnels ont aussi des causes anthropologiques, historiques, psychanalytiques…

Stress : une pathologie de plus en plus partagée : …  Que le tourisme ne soulage pas comme il le devrait !

 « Les temps modernes » du génial Charlie Chaplin étaient bel et bien prémonitoires. Oui, les temps modernes n’arrangent en rien le moral, le mental, le physique, bref la santé de nos concitoyens soumis à un harcèlement permanent. Destinée à les soulager, l’industrie touristique est toujours présentée comme la seule capable d’apporter des remèdes. A raison ou à tort ?

 Une quête absolue d’économie : Comment en est-on arrivés là ?

 Alors que l’ensemble de l’économie subit les conséquences de restrictions budgétaires, l’activité touristique, comme les autres, continue de faire les frais de la crise. Bien que les Français stabilisent leurs départs, ils n’en tirent pas moins toutes les ficelles capables de leur faire économiser quelques euros. Pourquoi ? Et comment ?

 VEILLE STRATÉGIES

 La musique au service des vacances : Le Club Méditerranée donne le « la »

Entièrement véhiculée par des images, la promotion touristique limite forcément le champ des émotions susceptibles de déclencher un choix. En effet l’influence de l’image est moins efficace que celle du son. Pour preuve, la dernière campagne du Club Méditerranée puisant dans le répertoire de ses chansons cultes une rengaine des années soixante-dix : Darla Dirladada et qui en tire d’ores et déjà un profit médiatique non négligeable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.