Touriscopie

CHINESE FRIENDLY !

TOURISCOPIE. N° 167. Avril-mai 2014

 Chinese tourists in Paris

Quand un ministre des affaires étrangères se lève tôt le matin pour aller saluer, des touristes en provenance de Chine, l’événement revêt une certaine importance. D’autant que, non content d’avoir accueilli ces « golden touristes », Laurent Fabius a égrené quelques conseils sur la signalétique, les traductions des panneaux d’affichage et autres petites améliorations indispensables à la stratégie d’accueil d’un aéroport international de l’envergure de Roissy-Charles-de-Gaulle.

 La visite du ministre est d’ailleurs passée tellement peu inaperçue que, lors de sa prestation sur le 7/9 de France Inter du lundi 5 mai, l’humoriste de service, a fait son billet sur les mérites comparés du ministère du Temps libre des années Mitterrand, dirigé par André Henri, et celui d’aujourd’hui. Autres temps, autres mœurs. Alors que les années quatre-vingt traitaient le tourisme, sous l’angle du temps libre et de l’épanouissement personnel, celui d’aujourd’hui le traite comme un secteur économique à part entière.

 Enfin, un peu de considération ! Enfin, le tourisme semble entrer par la grande porte dans le gouvernement et, dans l’estime des médias soudain conscients des capacités d’une industrie qu’ils avaient longtemps, eux-aussi, considérée comme un amusement, une accumulation de cartes postales, un moment de détente ?