Touriscopie

LES ETES SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT

TOURISCOPIE. N° 170. Août 2014

IMG_3290

Alors que le soleil semble enfin décidé à réchauffer la France et les vacanciers de septembre, le tourisme hexagonal fait déjà grise mine, évoquant le délitement des dépenses estivales, la baisse endémique de fréquentation, le mauvais temps et autres phénomènes désormais plus structurels que conjoncturels.

D’un été à l’autre, depuis 2008, l’humeur des Français varie peu. Pourtant, cet été aura été marqué par quelques drames inhabituels : un nouveau crash aérien pour la Malaysian Airlines et un autre pour Air Algérie, démontrant que la loi des séries n’est pas qu’une vue de l’esprit. Et puis, il a été marqué par plusieurs conflits armés dont l’un a déstabilisé le tourisme d’un Proche Orient déja bien mis à mal par la guerre syrienne et, désormais, par des velléités de création d’un nouveau califat ! Horreurs et violence également dans l’est de l’Ukraine, aux conséquences humaines, diplomatiques et touristiques inévitables. Œil pour œil, dent pour dent : aux sanctions économiques occidentales, les touristes russes répondent par une désertion de nos destinations. Mauvais vent encore en Afrique, avec l’épidémie non conjurée d’une maladie infectieuse fatale… Et, en pleine Méditerranée, avec ces drames permanents de l’immigration clandestine  tuant tous les ans, des milliers d’Africains…