Touriscopie

L’ETAT DU MONDE EN QUESTION

TOURISCOPIE; N°172-17.  Novembre 2014

intro

  • Pour rester sur l’écume de l’information touristique, notons par exemple qu’Amazon s’apprête à se lancer dans la réservation d’hébergements touristiques. Ce qui va plaire aux responsables des OTA ! Notons aussi qu’avec 64,8 millions de passagers, easyJet réalise en 2014, une progression de 13,1% de son bénéfice net, qui s’est établi à 450 millions de livres contre 398 millions de livres il y a un an. Voilà de quoi plaire à Air France !Remarquons encore qu’Airbnb s’apprête à lancer un magazine en papier de 128 pages : Pineapple. Une bonne nouvelle pour la presse touristique traditionnelle ! Mais, comme il y a une justice, Airbnb commence à être victime de hackers capables de publier de fausses offres et de détourner les clients vers des sites clandestins pour leur dérober leurs informations bancaires !Pourquoi ne pas noter encore que, dans leur dernier baromètre, la Fevad et Mediamétrie ont révélé que seuls 19% des Français ont l’intention de partir en vacances pendant les fêtes de fin d’année. Lesquels resteront à 79% en France et ne seront que 31% à réserver leurs vacances auprès d’un professionnel.
  • Autre exemple, remarquons que les touristes chinois consomment de plus en plus en Allemagne. Une destination qui, de toutes façons, monte en puissance, avec une progression annuelle régulière de 5% de ses nuitées. Notamment en provenance des pays du Golfe dont les nuitées s’élèvent à 1,3 millions !De son côté, dans l’actualité généraliste, ce sont certainement les performances du petit robot Philae qui ont le plus émerveillé l’humanité tandis que la barbarie de la guerre 14 rappelée à grand coup de commémorations l’a tout autant épouvantée que les exactions actuelles des djihadistes en Syrie ou celle des narcotrafiquants mexicains. Une violence enfin commentée par la presse européenne, après la disparition de 43 jeunes étudiants.
  • Dans tous les domaines, notre époque veut que les informations se bousculent et que l’état d’urgence ne se lève jamais. Les médias doivent publier des nouvelles et les lecteurs doivent les absorber le plus vite possible. Quitte, dans le meilleur des cas, à n’en retenir que la surface. Quitte, dans le moins bon des cas, à les déformer.… Mais pire, au delà de l’information, il y a la « rumeur » qui dit n’importe souvent quoi mais se répand à la vitesse du Web et à celle du déficit de mémoire qu’affiche l’opinion. Ainsi, la rumeur veut que le monde d’aujourd’hui aille mal. Certes, il ne va pas bien. Mais, va-t-il plus mal qu’hier ? Est-il donc plus dangereux pour le touriste ? Et quels pays précisément sont aujourd’hui les plus menaçants ?Au milieu du tumulte médiatique, nous nous sommes penchés sur les 40 dernières années de l’histoire géopolitique de la planète, afin de vérifier si la nostalgie du monde d’hier était fondée. Et qu’avons nous découvert ? Que nous vivions bel et bien au cœur d’une caverne hantée par des ombres.

Sommaire

Débat

• Le monde était-il plus sûr en 1980 qu’en 2014 ? « C’était mieux avant » : info ou intox ?

Sur un fond d’inquiétude, largement entretenu par les multiples conseils de précaution diffusés ici ou là, semble naître le sentiment que tout était mieux hier. N’est-ce qu’illusion des plus jeunes qui pleurent un monde qu’ils n’ont pas connu, ou regrets des anciens qui rêvent d’une jeunesse perdue ? Et si, cette fois-ci, le vieux dicton disait la vérité ?

Pour mettre fin aux bouffées de nostalgie concernant le monde d’hier ou au contraire pour le réhabiliter, nous avons mené l’enquête à travers l’état politique du monde en 1980 et aujourd’hui, et tenté d’apporter une réponse plus précise.

Veille – technologie

• Robot et tourisme : un avenir en trompe l’oeil

Tourisme et robotique peuvent-ils faire bon ménage ? Les avis sont partagés. Forcément. Quand il s’agit de remplacer l’homme par la machine et de supprimer au passage quelques milliers d’emplois, il y a de quoi s’émouvoir. Pourtant, certains y croient dur comme fer ! Sauf que tous les robots n’ont pas les mêmes capacités et que leur avenir présente encore des zones d’ombre.

 Veille-comportements

• Consommation et tourisme : le shopper survivra-t-il l’évolution de la société de consommation ?

A l’heure où le shopping se révèle une activité de masse et une nouvelle manne pour les destinations touristiques, comment évoluera le shopper ? Sera-t-il tenté ad vitam aeternam de dépenser son temps et son argent en produits de toutes sortes ? C’est la question que nous nous sommes posée, à travers deux types d’approches –sociologique et anthropologique-, sachant que le shopping est une activité historique, surtout en milieu urbain mais que, par ailleurs, la société occidentale évolue vers une consommation immatérielle…

Veille-tendances

• Quand technologie et entreprise citoyenne stimulent l’innovation : un tourisme à double face.

Toutes les évolutions surtout quand elles sont aussi spectaculaires que celles que nous vivons génèrent des transformations sociétales importantes. Elles permettent aussi de stimuler l’imagination et la créativité et de renouveler en partie l’offre touristique. Mais, de façon diamétralement opposée.

• La société occidentale et ses mutations : de l’upstream au mainstrean, en 18 tendances

Par les époques tourmentées qui courent, les mentalités changent, les priorités aussi. Depuis ces vingt dernières années, les faits et gestes des Occidentaux sont passés au crible par des instituts de toutes nationalités menant des enquêtes souvent très lourdes sur des échantillons comprenant des milliers d’individus.

Ces enquêtes associées à une observation très fine de la société et de ses bruissements, sont un moyen relativement fiable de mettre en lumière ce que l’on pourrait continuer d’appeler des « tendances », bien que ce terme ait été totalement galvaudé.

A partir de plusieurs enquêtes, notamment celles du Brain Reserve, Eurobaromètre et l’Ifop, que nous avons croisées avec nos observations, voici les quelques changements durablement installés au sein de la société occidentale.

Veille-marché 

• Le marché américain retrouve des couleurs : portrait de 5 segments de voyageurs.

Les touristes nord américains sont revenus massivement en Europe, notamment dans l’Hexagone où ils ont été environ.. A Paris seul, ils devraient friser les … 2 millions. Une embellie remarquable à l’occasion de laquelle plusieurs études font le point sur ce marché qui, reconnaissons le, est bien connu des Français mais n’en finit pas d’évoluer !

Veille-produits

Les architectes deviennent des stars du tourisme : La renaissance de La Grande Motte

Des pyramides d’Egypte aux œuvres de Michel Ange en Italie, l’architecture a toujours été au cœur de la découverte touristique. A condition qu’elle ait un caractère historique. Aujourd’hui, cependant, de plus en plus d’architectures très contemporaines, comme celles des nouveaux musées que collectivités et grands mécènes s’offrent, deviennent les icônes du paysage touristique.

Surfant sur la vague, la station de La Grande Motte due à un grand architecte des années soixante, en profite pour revoir sa stratégie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

2 thoughts on “L’ETAT DU MONDE EN QUESTION

  1. Vanessa

    Je n’avais jamais vu le tourisme sous cet angle. Je pense que c’était mieux avant. Même si nous avons toutes les technologies qui sont censés nous faciliter la vie et nous protéger de tout, ce n’est pas efficace. Avant, les gens n’avaient pas peur de se faire enlever en sortant dans la rue.

  2. Virginie

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.