Touriscopie

LE MONOPOLE DU NUMERIQUE

TOURISCOPIE. N° 176. Février-Mars 2015

telephonneActualité touristique et actualité numérique semblent être devenues synonymes. Compte tenu du flot d’initiatives des géants du Net et des milliers de petites start-up qui, non seulement conçoivent des nouveautés mais savent habilement s’auto promouvoir via des publications de sondages n’ayant aucune valeur statistique, des photos ou des vidéo pseudo humoristiques… On en arrive à se demander si l’industrie touristique est devenue autre chose qu’une machine à produire des services et des gadgets dont certains sont de plus en plus pointus quand d’autres n’ont aucune viabilité. Devant les success story de certains, il est vrai que la presse complice, n’en finit pas de leur consacrer ses unes et des enquêtes plus ou moins fouillées : le patron d’Uber, malgré ses soucis juridiques a droit à 6 pages de La Tribune, quand le Pdg d’Airbnb, Brian Chesky, se voit dérouler le tapis rouge de la mairie de Paris et accueillir comme une rock star, alors qu’officiellement les élus parisiens sont en conflit avec le site !

Autres exemples : quand Booking.com fait une conférence de presse pour annoncer la création de « Booking now » son nouveau service de recherche d’hébergement de dernière minute et, voilà l’ennemi Numéro 1 des hôteliers sur médiatisé. De quoi faire oublier qu’Accor, le géant de l’hôtellerie a attaqué le site de réservation !

Quand Air-France lance un service de « gamification » au départ de deux aéroports asiatiques, ce jeu fait plus de bruit que la montée en puissance de trois nouvelles compagnies low-cost. Et, pourtant, le gadget n’a concerné que 400 personnes !

On oublie également volontiers les destinations qui émergent de la carte touristique tandis que des tour-opérateurs de qualité comme Donatello mettent la clé sous la porte et que le groupe Pierre &Vacances parvient contre vents et marées à ouvrir un nouveau Center-Parcs dans la Vienne. Un investissement de 300 millions d’euros tout de même à l’heure où l’investissement touristique est en berne !