Touriscopie

Objets et touristes connectés

imagesEn 2020, chacun d’entre nous; dans les pays occidentaux s’entend, sera connecté à 6,5 « objets » alors qu’en 2010, on était connecté à 1,8 objet. A en croire les prospectivistes, les objets connectés sont l’avenir « proche » de l’homme et le transhumanisme, son futur un peu plus lointain. En peu de temps, force est de constater que la robotique et ses performances n’étonnent plus personne, même si certains s’en passeraient bien. Quant à l’idée d’avoir une puce sous la peau capable de mesurer votre tension artérielle et le nombre de calories que vous dépensez en marchant, elle est d’une étrange banalité.

Bien entendu, le secteur touristique ne se contentera pas de quelques valises connectées qui font en sorte qu’on ne les oublie pas et de parapluies tout aussi connectés permettant de parler de la pluie et du beau temps tout en s’informant sur les conditions climatiques à des milliers de kilomètres ! Il a des ambitions plus importantes dans ce domaine. Lesquelles ?

Le Totec : www.totec.travel, a souhaité aborder le sujet lors de sa toute dernière édition. Une bonne édition d’ailleurs mais sans doute moins convaincante qu’on l’espérait. En effet, bien que la technologie soit à nos portes, bien que l’on sache mesurer les émotions, prédire les tarifs de l’aérien à des dates données, payer avec un porte monnaie électroniques glissé sous la peau, intégrer une micro caméra dans son œil… on attend toujours des nouveautés révolutionnaires, capables de simplifier et agrémenter la vie des voyageurs. Et, pas des gadgets. N’en déplaise à Ray Kurzweil, l’ingénieur en chef de Google qui explique toujours aussi tranquillement que l’homme pourra télécharger son cerveau dans un ordinateur en 2030 ! Chef de file du mouvement transhumaniste qui promet l’élixir de l’éternelle jeunesse, le même personnage voudrait aussi nous faire vivre 500 ans !

Mais, au fait pourquoi ? Décidément, quand la technologie s’égare, elle égare l’humain, pourrait bien égarer les touristes, sans pour autant nous avoir fait rêver.