Touriscopie

La stratégie du colibri pour sauver l’image de Paris

photo-15

Le hashtag #ParisWeLoveYou va t-il permettre de redonner l’envie de Paris à des touristes qui, pour le moment, ne semblent pas encore prêts à venir passer les fêtes de fin d’année dans la capitale ? C’est en tout cas, le pari que font la cinquantaine d’entreprises membres d’Alliance 46.2 qui ont décidé de soutenir de leur notoriété et de leurs deniers une campagne, somme toute légitime. Le concept de la campagne ? Tout le monde s’inscrit sur le site et envoie des photos d’une capitale mythique mais surtout apaisée dans laquelle on ne risque plus d’essuyer une rafale de mitraillettes en allant boire un café à une terrasse ou en allant écouter un concert !

 

Quais de Seine, monuments emblématiques, grands magasins, avenues scintillantes de guirlandes … Tous les sujets sont bienvenus et toutes les images capables de faire oublier le 13 Novembre le sont aussi. En prime, la promesse d’une sculpture géante recouverte des photos des internautes qui sera installée dans un site symbolique de la capitale, à grands renforts médiatiques, en début d’année.

Mais, au delà des bonnes intentions et du souhait partagé par tous d’endiguer la peur et de refaire de Paris, le cœur d’une « Douce France » prisée pour son art de vivre, sa décontraction, ses bonnes bouteilles et ses petits plats, peut on espérer lutter contre une situation bien réelle : l’état d’urgence qui installe vigiles et soldats devant les lieux publics, patrouille dans les gares et les aéroports et rend le fond de l’air plus anxiogène que jamais ?

Peut on également espérer contrer l’obstination de la presse internationale à consacrer ses unes à des conflits moyen orientaux auxquels nul pour le moment ne sait répondre ? Peut-on en rappelant que « Paris est une fête » freiner les vents mauvais que les résultats des élections de dimanche n’ont pas contribué à apaiser ? Certes, il y a eu l’accord presque parfait de la COP 21 dont les clichés diffusés à l’échelle planétaire ont un peu rassuré l’humanité sur ses capacités à se montrer raisonnable et solidaire. Et puis, il y aura une fois de plus l’oubli et les formidables aptitudes des hommes à se montrer optimistes. Mais, rien n’est réglé. Nul n’est dupe. Surtout pas les socionautes, déjà plus de 5000 à l’heure où nous écrivons ces lignes.

… Sauf que ce geste incarne sans doute la stratégie désormais bien connue du colibri qui fait ce qu’il peut, comme il peut, avec ses moyens ! Alors hashtag #ParisWeLoveYou ? On y va ? Bien sûr, on y va !

http://www.parisweloveyou.fr/