Touriscopie

MAKE THE WORLD BLUE AGAIN !

Parmi la foule d’événements qui ont fait l’actualité de ces deux derniers mois, les élections européennes qui ont attiré plus d’électeurs qu’à l’habitude, plus d’électeurs nationalistes et plus d’électeurs verts sont indiscutablement le phénomène majeur. Mais, en fait, il ne faisait guère de doute que la sensibilité environnementale allait progresser dans un monde où tous les jours de nouvelles études démontrent, preuves à l’appui, que nos ressources s’épuisent, que notre biodiversité se délite sur terre et sur mer, tandis que notre air infesté de micro particules devient de plus en plus pollué, à l’extérieur et pire, à l’intérieur de nos maisons.  Les demandes de sécurité climatique, environnementale, et sanitaire ne pourront donc que continuer à exploser, comme le signifie la montée en puissance des mouvements anti aériens qui sont moins anecdotiques et folkloriques que certains le disent.

Autre actualité grave : la commémoration des 30 ans de la révolution qui a secoué la Chine et a été matée par l’extrême violence du pouvoir chinois sur la place Tiananmen. Un événement d’autant plus dramatique qu’il est nié et occulté par les autorités d’un pays totalitaire auquel le monde entier semble se soumettre (USA excepté) sous prétexte qu’il est le principal émetteur de touristes de la planète et bien entendu un acteur économique dominant. La poursuite des mouvements de contestations en France, signés par des « gilets jaunes » épuisés est également un fait symptomatique du désarroi de notre société. Au bout de 30 semaines, peut-on le passer sous silence ?

Tout aussi dramatique, l’incendie de Notre-Dame de Paris a souligné la fragilité de notre monde prométhéen aujourd’hui contraint de s’incliner devant les forces de la nature, tandis que nous sommes également contraints à accepter la domination de plus en plus incontournable des licornes nord américaines et chinoises dont les réseaux tentaculaires ne laissent plus la moindre chance à un humain connecté, de « penser » et d’ « agir » librement. Le tracking permanent dont nous sommes victimes, jusque dans nos émotions les plus intîmes, n’est pas bon signe. Il nous prive chaque jour d’un peu de nos libertés. Tandis que les gouvernements devraient comprendre que, quel que soit le combat auquel ils donnent la priorité, rien ne se fera sans l’acquiescement et le soutien implicite des  Gafa et des Batix.

Certes, au milieu de tout cela, le tourisme se développe. Chaque année, un peu plus de monde se déplace et prend des vacances. Selon le dernier baromètre d’Europ Asssitance, 69% des Français ont l’intention de partir cet été, avec un budget moyen de 2201 euros, soit une augmentation spectaculaire de 10% par rapport à l’an dernier ! Pour de nombreuses régions, l’été devrait donc être beau. Y compris pour de nouvelles destinations comme celles de l’Europe de l’est qui tentent tour à tour leurs chances, alors qu’en long courriers, les pays d’Amérique latine deviennent les véritables challengers de l’Asie grâce à des qualités environnementales et l’absence quasi totale de phénomènes de foules et de ce sur- tourisme contre lequel villes après villes, on se mobilise, ou l’on fait semblant de se mobiliser !

… Enfin, un grand philosophe nous a quittés. C’est Michel Serres qui a martelé toute sa vie : « Il faut voyager, et faire le tour des hommes, des langues, des cultures, des religions… ». Comme quelques autres, il comptait parmi ces personnalités indispensables au bon fonctionnement d’une société, lui apportant l’espoir et la sagesse dont elle a besoin ainsi qu’une passion indéfectible pour la nature !

Dans quelques semaines, nous ferons les comptes de l’été 2019. Espérons qu’un impondérable ne viendra pas contrarier les espérances que chacun place dans ses prochaines vacances. Mais, rien n’est sûr.

Josette Sicsic

SOMMAIRE N°215. MAI-JUIN 2019

Comportements : Le tourisme irresponsable : à trop vouloir voyager autrement. Pages 1 à 4

Comportements : L’ennui redevient tendances : le point de béatitude en question. Pages 5 à 8

Sociétés : Le tourisme LGBT est il menacé ? Pages 9,10

Sociétés : Colos ou scoutisme ? Pages. 11,12

Tendances : L’avion sera-t-il boycotté ? Pages 13,14

Tendances : Les marchandises émotionnelles : un business pas comme les autres. Pages 15,16

Tendances : L’hybridité, un concept pour gens pressés. Pages 17,18,19, 20

Alerte : Le tracking émotionnel en plein boom. Pages 21, 22

Destinations : Le soleil se lève à l’est. Pages 23, 24

Destinations : L’Amérique latine monte en puissance. Pages 25, 26, 27, 28